La douleur dite « prolongée » comporte un retrait, une baisse des facultés de communiquer (inertie ou atonie psychomotrice).

Cette présentation de la douleur, parfois appelée à tort « douleur chronique », est bien connue et repérée en oncologie pédiatrique, mais se rencontre chaque fois que la douleur se prolonge, s’installe, parfois dès les urgences.

Cette atonie psychomotrice est prise en compte :

  • pour le nouveau-né dans l’échelle EDIN 
  • pour l’enfant de 2 à 6 ans dans l’échelle HEDEN qui est une version simplifiée de la DEGR beaucoup plus détaillée.
  • à tout âge dans l’échelle EVENDOL qui comporte une description évidente du retrait jusqu’à la prostration.