A ce jour deux échelles sont proposées et recommandées par Pédiadol en francophonie pour la douleur post-opératoire : la FLACC et EVENDOL.

Au plan international, c’est la FLACC qui a fait l’objet du plus grand nombre d’études de validation et d’utilisation, et qui est recommandée par les experts au niveau international (VonBaeyer Pain 2007, Crellin Pain 2015). Elle est traduite en français mais n’a pas bénéficié de travaux de validation en francophonie. Elle décrit plutôt une douleur aiguë, et les enfants immobiles  ne seront pas enregistrés (Bringuier Pain 2009).

L’échelle EVENDOL, qui a l’intérêt de mesurer aussi bien la douleur aiguë avec pleurs et agitation que la douleur prolongée installée avec silence et immobilité, voire prostration, initialement proposée et validée aux urgences, est validée aussi en situation postopératoire, aussi bien en salle de réveil qu’en service d’hospitalisation ensuite (publication en cours, voir ici).


Initialement d’autres échelles ont été élaborées et validées en salle de réveil : elles dépeignent un enfant agité qui pleure et se débat.

Les échelles CHEOPS et OPS ont été beaucoup utilisées dans les publications mais un enfant prostré, immobile sera sous-évalué, elles ne sont plus recommandées en post-opératoire.
L’Amiel-Tison très précise et détaillée pour le bébé de 1 à 7 mois, avait été élaborée par l’équipe associant anesthésistes et neuropédiatres de Necker, trop complexe elle n’est plus utilisée.
Les échelles qui cotent les symptômes simplement « présent » ou « absent » ne sont pas très discriminantes (ex POCIS pour la douleur post-opératoire en ORL).