L’hétéro-évaluation est l’évaluation de la douleur réalisée par quelqu’un d’autre que l’enfant ; le plus souvent les professionnels de santé, plus rarement les parents. Elle nécessite donc l’observation attentive de l’enfant, sans parti-pris.

Les échelles d’hétéro-évaluation sont utilisées chaque fois que l’auto-évaluation est impossible.

Elles évaluent un changement dans le comportement de l’enfant. Il existe différentes échelles validées, utilisables en fonction de l’âge de l’enfant et du type de douleur (douleur « de base », douleur d’un soin, douleur en réanimation etc.)

Les échelles comprennent en général des items comportementaux et pour certaines des items des variables physiologiques :

  • pleurs ou cris ou plaintes
  • signes corporels : grimace, raideurs, attitudes antalgiques, hypertonie, crispations, agitation, gestes de protection
  • comportement : agitation, consolabilité, intérêt pour le jeu, refus de la relation, prostration
  • signes physiologiques parfois : pression artérielle, fréquence cardiaque.

Le score obtenu permet de décider la mise en place un traitement antalgique adapté et d’en mesurer l’efficacité.

La douleur résiduelle qui persiste après la mise en route d’un 1er traitement est identifiée et quantifiée grâce aux évaluations.

Lorsqu’on évalue la douleur d’un enfant, on l’observe attentivement en se posant deux questions :

  • Que ferait un enfant du même âge non douloureux dans cette situation ?
  • Dans quelle position serait-il ?
Échelles recommandées selon l’âge et la situation 

 

Points clés
L’hétéro-évaluation permet d’objectiver et de quantifier la douleur de l’enfant lorsque l’auto-évaluation n’est pas possible.
Il est important de toujours se référer au comportement habituel d’un enfant du même âge bien portant.