La douleur de l'enfant

Textes officiels Recommandations

Évaluation

Traitements et protocoles

Situations cliniques

Douleur des soins

Psychologie

Extrahospitalier

FAQ

Injecteurs de poudre de lidocaïne - Revue de la littérature

Les crèmes anesthésiques (EMLA®, AMETOP®, ELA-Max®) sont efficaces pour réduire la douleur des ponctions veineuses mais nécessitent un temps de pose d’au moins 20 minutes. L’hélium pressurisé peut être utilisé pour accélérer les particules et obtenir une vitesse suffisante pour pénétrer la peau. Des études antérieures ont montré qu’une anesthésie locale pouvait être obtenue en moins de 3 minutes, chez l’adulte, en utilisant ce principe.
Quel que soit le système, le principe est le même : il s’agit d’une sorte de stylo contenant une cartouche d’hélium sous pression et une cassette de poudre contenant le principe actif (lidocaïne dans ce cas).
Quelques études pédiatriques commencent à être publiées.


Délivrance rapide de lidocaïne “sans aiguille” pour réduire la douleur des ponctions veineuses chez l’enfant
Rapid, Needle-Free Delivery of Lidocaine for Reducing the Pain of Venipuncture Among Pediatric Subjects
Migdal M, Chudzynska-Pomianowska E, Vause E, Henry E, Lazar J
Pediatrics 2005 ; 115 : e393-e398
http://pediatrics.aappublications.org/cgi/content/full/115/4/e393
  Il s’agit d’une étude randomisée, en double aveugle contre placebo, en groupes parallèles.
3 groupes d’âges différents sont définis : 3 à 7 ans, 8 à 12 ans et 13 à 18 ans.
Le matériel utilisé est le ALGRX 3268 (AlgoRx Pharmaceuticals Inc, Secaucus, NJ), capable d’injecter de la lidocaïne par simple pression d’un bouton, grâce à de l’hélium pressurisé.
Dans chacun de ces groupes les enfants. sont randomisés pour recevoir : un placebo (le réservoir est vide), 0,25 mg de lidocaïne, ou 0,5 mg de lidocaïne.
Dans tous les cas l’hélium est pressurisé à 20 bar, les particules de poudre de lidocaïne sont d’un diamètre de 35 μm.
Le traitement est administré 2 à 3 minutes avant la ponction veineuse (aiguille ou cathlon de 20 ou 21 G) effectuée au pli du coude.
Une évaluation des réactions locales (érythème, œdème, prurit et hémorragie) est faite 1, 30 et 60 minutes après le traitement, avec l’échelle de Draize.
La douleur de la ponction est évaluée par une échelle FPS-R chez les plus jeunes (échelle de 6 visages), par une EVA chez les plus grands et par les deux échelles pour les enfants d’âge intermédiaire. La douleur de la technique est évaluée de la même façon.
144 enfants participent à l’étude, 48 dans chacun des 3 groupes d’âges. Parmi ces 48 enfants de chaque groupe, 16 recevront l’un des 3 traitements proposés (placebo, lidocaïne 0,25 mg, lidocaïne 0,50 mg). Ces 9 sous-groupes de 16 enfants sont homogènes.
Les scores de douleurs de la ponction veineuse sont moindres dans tous les groupes pour des doses délivrées de 0,5 mg (baisse moyenne de la FPS-R de 31 % et de 47 % pour l’EVA). Les doses de 0,25 mg de lidocaïne n’entraînent pas de baisse significative.
Les réactions locales sont plus fréquentes dans les groupes lidocaïne, mais peu importantes.
La technique est très bien tolérée dans tous les cas avec des scores moyens de douleur très faibles (< 1).


Anesthésie cutanée rapide par l’utilisation de particules de lidocaïne de haute vélocité : une étude prospective contrôlée contre placebo
Rapid skin anaesthesia using high velocity lignocaine particles : a prospective placebo controlled trial
Wolf AR, Stoddart PA, Murphy PJ, Sasada M. 
Arch Dis Child 2002 Apr ; 86(4) : 309-12
Dept. Paediatr. Intens. Care, Bristol Royal Child. Hosp., St. Michael’s Hill, Bristol BS2 8BJ, GBR
  Des études antérieures ont montré qu’une anesthésie locale pouvait être obtenue en moins de 3 minutes, chez l’adulte, en utilisant ce principe = Dermal Powderject Lidocaïne (DPL). Le Powderject est une sorte de stylo contenant une cartouche d’hélium sous pression et une cassette de poudre contenant le principe actif (lidocaïne dans ce cas).128 enfants (132 sont enrôlés initialement), âgés de 4 à 12 ans, participent à une étude contrôlée randomisée en double aveugle contre placebo. Ils sont perfusés soit au pli du coude soit sur la main. La douleur est évaluée à l’aide de l’échelle Oucher et la Face Pain Scale, lors de l’application de la DPL et après la pose du cathéter. Une infirmière évalue également la douleur sur une échelle en 4 points. Le traumatisme cutané est mesuré par l’échelle de Draize (échelle de 0 à 4 évaluant l’érythème et l’œdème). 4 groupes sont définis selon la pression de l’hélium (30 ou 40 bar) et la taille des particules de lidocaïne (< 38 µm ou 38-53 µm). Dans le groupe placebo la cassette de lidocaïne est vide. Les principaux résultats obtenus sont :
1- pour l’application : 80 % ne ressentent aucune douleur ; 25 % dans le groupe traité et 12 % dans le groupe placebo rapportent une douleur légère à modérée.
2- Le procédé ne semble pas efficace au niveau du dos de la main. Une analgésie acceptable (i.e. score = 20 sur l’échelle Oucher ou = 2 visages sur la FPS) est retrouvée chez 90 % des enfants du groupe haute pression (40 bar) quelle que soit la taille des particules de lidocaïne. 


Accueil | Contact | Mentions légales | Liens | Appels à projets