La douleur de l'enfant

Textes officiels Recommandations

Évaluation

Traitements et protocoles

Situations cliniques

Douleur des soins

Psychologie

Extrahospitalier

FAQ

Stomies

Extrait du livret "La douleur de l’enfant : stratégies soignantes de prévention et de prise en charge"

MÀJ : 20 avril 2010

Extrait du livret

Cliquer ici pour accéder à la version intégrale

La présence des lettres-pictogrammes renvoie aux "incontournables" de la prise en charge d’un soin douloureux, développés dans le chapitre des généralités du livret.


Stomies [1]

Information de l’enfant et de ses parents
Présence des parents
Choix d’un matériel adapté et dextérité

Un des principes essentiels en matière de prévention de la douleur liée aux soins de stomies est le maintien d’une peau saine sous le matériel. L’utilisation de plaque d’appareillage prévient les irritations cutanées et les lésions douloureuses autour de la stomie.
Les soins se font avec du sérum physiologique sans association de savon ni d’antiseptique.
Il est conseillé de décoller la plaque adhésive après le bain ou la douche ou en humidifiant cette surface avec des compresses humides. Éviter l’utilisation du Remove® : la persistance d’une pellicule collante malgré des rinçages entraîne une macération.

Dans le cas où l’utilisation de poches munies de protecteur cutanée n’est pas possible il faut alors protéger la peau en appliquant un hydrocolloïde extramince.
Un joint de pâte de protection non alcoolisée (anneau Eakin®) assurera l’étanchéité entre le pourtour de la stomie et l’appareillage à renouveler toutes les 72 heures.
Dans le cas des iléostomies, on emploiera une poudre absorbante (type Orahésive®) qui absorbe les sérosités et réduit les irritations liées à l’acidité des selles.

Cas particulier :
Bourgeon de gastrostomie. Il s’agit de circoncire celui-ci à l’aide de nitrate. Ce soin est douloureux si l’on touche la peau saine, c’est pourquoi il faut protéger celle-ci avec de la vaseline par exemple.

Anticiper les événements douloureux

En période postopératoire immédiate, le soin s’effectue sous MEOPA.
Utiliser des moyens médicamenteux et des techniques non médicamenteuses pour accompagner l’enfant.
Association de MEOPA avec un antalgique de palier 1, voire un palier 2, 45 min avant le soin.

[1] Beucher S. La prise en charge d’une stomie digestive en néonatologie. Soins pédiatrie/puériculture 2006 ; 27 (228) : 37-9.


Accueil | Contact | Mentions légales | Liens | Appels à projets