La douleur de l'enfant

Textes officiels Recommandations

Évaluation

Traitements et protocoles

Situations cliniques

Douleur des soins

Psychologie

Extrahospitalier

FAQ

Anxiété, VNI et hypnose

Juin 2012

MÀJ : 18 juillet 2014
La mise en route d’une VNI (ventilation non invasive à pression positive) chez un enfant souffrant d’insuffisance respiratoire chronique est le plus souvent difficile car celui-ci n’accepte pas d’emblée le masque et a du mal à le garder.
Ce traitement est contraignant et l’acceptation du masque est d’autant plus importante que l’enfant aura ce matériel pendant plusieurs années.
Appliquer le masque sous la contrainte compromet beaucoup l’adhésion de l’enfant à la méthode. Le recours à des méthodes hypnotiques aide à faire accepter cette contrainte à l’enfant en transformant une réalité technique en un univers onirique et ludique.
Le masque prend grâce au jeu hypnotique une place différente : il est désacralisé, intégré dans une histoire où enfant et soignant s’amusent. Le soignant met lui-même le masque pour montrer le matériel, créer une complicité puis une adhésion de l’enfant.
Le soignant formé aux méthodes hypnotiques utilise des métaphores pour transformer l’objet (masque) et modifier la représentation de l’enfant. Le tuyau de la VNI se transforme en trompe d’éléphant ou en tout autre chose… L’univers de la machine devient familier à l’enfant car on lui laisse le temps d’inscrire cette réalité dans un monde imaginaire.

Vincent Delord,
montrant l’utilisation
du masque aux enfants

Accueil | Contact | Mentions légales | Liens | Appels à projets