La douleur de l'enfant

Textes officiels Recommandations

Évaluation

Traitements et protocoles

Situations cliniques

Douleur des soins

Psychologie

Extrahospitalier

FAQ

Pour en savoir plus sur la douleur de l’enfant

Extrait des actes du colloque UNESCO 2004 « La douleur de l’enfant, quelles réponses ? », Paris

Françoise Galland - Directrice de l’association SPARADRAP

Un film pour découvrir ou introduire les notions essentielles sur la douleur de l’enfant et permettre à chacun de devenir un acteur plus efficace dans la prise en charge de la douleur de l’enfant.

HISTOIRE D’UN FILM
Depuis 10 ans, notre association diffuse de nombreux films de formation sur la prise en charge de la douleur de l’enfant. Réalisés par des soignants pionniers dans ce domaine, ils abordent chacun un point très spécifique de la question : atonie psychomotrice, examen clinique de l’enfant douloureux, douleurs des enfants prématurés ou handicapés, utilisation d’une technique ou de médicaments : le MEOPA, la morphine, le sucre doux, etc.

En 2000, avec le soutien de la Fondation CNP nous avons choisi d’aborder le sujet sous un angle nouveau, plus proche des actions de notre association, en réalisant un film sur la présence des parents lors des soins douloureux « Soins douloureux en pédiatrie : avec ou sans les parents ? »

Depuis quelques années, nous étions assez souvent sollicités par des instituts de formation à la recherche d’un film de formation de base sur ce thème, et nous ne pouvions pas satisfaire leur demande... C’est pourquoi nous avons voulu réaliser un film généraliste qui permette de sensibiliser sur l’ensemble des questions liées à ce sujet : « l’utilité » de la douleur, la douleur au quotidien ou en milieu médicalisé, les douleurs provoquées par les soins, les différentes méthodes d’évaluation, les traitements médicamenteux et non médicamenteux. La prise en charge de la douleur est trop souvent associée à une simple prise de médicaments, mais le problème est plus complexe qu’il n’y paraît... Il faut aussi informer les familles, apprendre aux enfants à exprimer leurs sentiments et les y encourager....

Etait-ce notre mission, alors que d’autres associations ou structures sont plus spécialisées que nous dans la prise en charge de la douleur ? Nous avons pensé que oui, tout simplement parce que la prise en charge de la douleur concerne vraiment tout le monde... Pour soulager un enfant il est parfois nécessaire d’avoir des connaissances très techniques mais c’est aussi très souvent une simple question de bon sens, d’attention et de respect de l’enfant... C’est reconnaître le droit de l’enfant à dire qu’il à mal, c’est lui dire la vérité, l’informer, ne pas le surprendre, c’est être vigilant à ses besoins spécifiques, c’est lui permettre d’être entouré des personnes qui peuvent l’aider, le rassurer, l’entourer...

LES PRINCIPALES NOTIONS À TRANSMETTRE
Les avancées sont positives et dorénavant de nombreux moyens existent pour soulager la douleur des enfants : connaissances physiologiques et psychologiques, médicaments et techniques antalgiques, réglementation, cadre administratif... mais pour que avancées continuent et perdurent, c’est maintenant une question de volonté, d’état d’esprit.

Prendre en charge un enfant douloureux ce n’est pas toujours simple, c’est parfois long, il faut parfois tâtonner et le succès n’est jamais assuré. C’est important d’en être conscient pour ne pas sous estimer les difficultés et l’ampleur de la tâche, ne pas donner de faux espoirs : ni aux enfants et à leur famille, ni aux équipes qui veulent s’investir dans ce domaine.

La famille, bien sûr, mais aussi tous les professionnels de la santé qui interviennent auprès de l’enfant sont concernés. Chacun est responsable collectivement et individuellement, chacun à un rôle à jouer et peut selon sa fonction, être attentif et participer à une meilleure prise en charge de la douleur.

Il n’y a pas de hiérarchie entre les moyens pharmacologiques et les non pharmacologiques, la complémentarité est indispensable. Ces derniers participent activement à la prise en charge de la douleur en permettant à l’organisme d’utiliser ses ressources propres pour mieux contrôler la douleur.

La prise en charge de gestes douloureux dans la petite enfance est indispensable pour éviter de provoquer un comportement phobique à l’égard des soins, des médecins et du monde hospitalier, qui pourrait devenir un frein à la prise en charge de la maladie elle-même.

UN FILM DE FORMATION ET DE SENSIBILISATION
Nous aimerions aider les professionnels de la santé à porter un regard global sur les besoins de l’enfant douloureux dès le début de leur formation. Chacun des principaux thèmes abordés dans le film peut ensuite être abordé de façon plus précise grâce à des supports déjà existants (film, cd rom). Il intéressera les professionnels se destinant à travailler en milieu hospitalier, libéral, scolaire ou médico-social.

Ce film pourra aussi aider les professionnels de l’enfance à mieux connaître les notions de base et les aider à accompagner les enfants douloureux et leurs parents.

Nous aimerions aussi mieux informer les associations de malades et les parents, pour qu’ils puissent devenir des leviers du changement : des soutiens pour les équipes qui veulent avancer, et pourquoi pas, un aiguillon pour celles qui ont tendance à traîner les pieds...

C’est un film accessible à tous, ni trop technique ni trop médical. Il donne la vision d’une association non spécialiste du traitement de la douleur, qui privilégie un regard global sur les besoins de l’enfant malade douloureux et de ses parents.

EN PRATIQUE
Ce film de 53 minutes est construit en trois parties distinctes d’environ 16 minutes chacune, dans lesquelles les principales notions sont bien repérables. Il permet de découvrir un maximum de points importants en un temps réduit, grâce à l’alternance d’interviews et de scènes de reportage.

Il peut-être visionné :

  • soit intégralement en introduction d’un module de formation sur la douleur ou sur la pédiatrie,
  • soit en trois fois en introduction des notions : définir, évaluer ou traiter la douleur de l‘enfant.

Disponible dans le livret d’accompagnement :

  • Un découpage minuté du film qui permet de sélectionner facilement les scènes ou parties à visionner.

Disponibles sur internet : www sparadrap.org :

  • Le script complet du film (rubrique catalogue).
  • Le dossier de presse (rubrique journalistes).

Autre mode d’utilisation :
Projection débat lors de :

  • congrès, colloque,
  • assemblée générale d’associations de parents, de malades, de professionnels
  • réunions de formation continue pour les professionnels de la santé.

REMERCIEMENTS
À la fondation CNP qui nous soutient depuis de nombreuses années et à la CRAMIF qui nous ont permis de réaliser ce film.

À toutes les équipes soignantes, les enfants et les parents qui ont accepté d’être filmés, de vivre des moments parfois difficiles sous le regard d’une équipe de tournage.

À toutes les personnes que nous avons filmées mais que nous n’avons pas pu retenir au montage.

Avec une pensée particulière pour Aurore.

FICHE TECHNIQUE

  • Un film écrit par Françoise Galland, directrice de l’association SPARADRAP, Daniel Annequin, conseiller scientifique, responsable de l’unité douleur de l’hôpital d’enfants Armand Trousseau à Paris et Richard Hamon
  • Un film réalisé par Richard Hamon
    Durée : 53 mn
    Format : VHS pal et DVD gravé
    Janvier 2003
    Diffusé par SPARADRAP : 01 43 48 11 80 ou www.sparadrap.org

Accueil | Contact | Mentions légales | Liens | Appels à projets