La douleur de l'enfant

Textes officiels Recommandations

Évaluation

Traitements et protocoles

Situations cliniques

Douleur des soins

Psychologie

Extrahospitalier

FAQ

Bibliographie

MÀJ : 27 août 2007
Kétamine intraveineuse pour les gestes invasifs en hémato-oncologie
Evans D, Turnham L, Barbour K et al.
Intravenous kétamine sedation for painful oncology procedures
Pediatr Anesth 2005 ; 15 : 131-8

L’objectif de cette étude était de déterminer l’efficacité et les effets secondaires de la kétamine administrée par un non-anesthésiste pour des gestes invasifs en hémato-oncologie.
Cent dix-neuf sédations réalisées pour des gestes invasifs (73 % PL, 13 % myélogramme, 13 % PL + myélogramme) chez 58 enfants âgés en moyenne de 5 ans (1-13) ont été étudiées. L’efficacité de l’analgésie et de la sédation, la durée du geste, le temps de récupération et la survenue d’effets indésirables ont été notés. Pour chaque enfant, en présence de ses parents, une titration de kétamine débutant à 1 mg/kg (maxi 75 mg) en IVL de 60 secondes suivie de doses répétées de 0,5 mg/kg (maxi 35 mg) toutes les 30 secondes durant 2 à 4 minutes jusqu’à la sédation avec un maximum de 2 mg/kg. L’efficacité était de 100 % avec des doses moyennes de kétamine de 1,3 mg/kg. La moyenne des EVA était à 0 (0-3). La durée moyenne du geste était de 6,6 minutes et le temps de récupération de 11 minutes en moyenne (9,9 min à 1 mg/kg, 16,1 min à 1,5 mg/kg et 22,6 min à 2 mg/kg). Les principaux effets secondaires étaient 2 cas d’hypoxie avec SaO2 < 94 % (1,7 %), 55 % ont eu une HTA à 5 minutes, transitoire. À domicile 3,3 % des enfants ont rapporté des cauchemars, 10,8 % des vomissements et 4,2 % des troubles du comportement.
Les auteurs concluent que la kétamine IV jusqu’à 2 mg/kg est une sédation efficace pour la prise en charge des gestes invasifs en oncologie, utilisable de manière sécurisée en monothérapie et dans le cadre d’un protocole.




Sédation modérée ou anesthésie générale pour les ponctions en oncologie pédiatrique ?
Iannalfi A, Bernini G, Caprilli S et al.
Painful procedures in children with cancer : comparison of moderate sedation and general anesthesia for lumbar puncture and bone marrow aspiration
Pediatr Blood Cancer 2005 ; 45 : 933-8

Une équipe a comparé la sédation "modérée" effectuée par des médecins non anesthésistes (MEOPA + midazolam ± techniques non pharmacologiques) à l’anesthésie générale au cours de 60 ponctions effectuées en oncologie pédiatrique chez 31 enfants.
Deux cas de sédation insuffisante dans le groupe sédation modérée ont été observés. Il n’y a pas eu de différence en ce qui concerne les effets indésirables et les signes de détresse (mesure par l’échelle de détresse PBCL : Procedure Behavior Check List) ; le temps de récupération a bien sûr été augmenté en cas d’AG (117 vs 43 min), ainsi que le coût. Les techniques non pharmacologiques ont été perçues très positivement par les enfants et leurs parents. La préférence allait donc à la sédation "modérée".


Accueil | Contact | Mentions légales | Liens | Appels à projets