La douleur de l'enfant

Textes officiels Recommandations

Évaluation

Traitements et protocoles

Situations cliniques

Douleur des soins

Psychologie

Extrahospitalier

FAQ

EVA (Échelle Visuelle Analogique)

MÀJ : 23 juin 2015

Principe :

  • Présenter la réglette à l’enfant en position verticale, du côté où il n’y a pas de chiffres.
  • Définir les extrémités de la réglette
  • S’assurer de la compréhension
  • Évaluer
  • Noter les résultats
  • Appliquer le traitement
  • Réévaluer pour vérifier l’efficacité du traitement

L’EVA mesure l’intensité de la douleur sur une échelle allant de 0 à 10 (ou de 0 à 100). La tendance est de noter sur 10 et non plus sur 100.

Âge d’utilisation : à partir de 4 à 6 ans.

Consigne : il s’agit de définir l’extrémité basse et l’extrémité haute de l’EVA pour que l’enfant comprenne comment situer sa douleur sur l’échelle.

  • Il n’existe pas de consensus sur la manière d’expliquer l’EVA à l’enfant.
  • Il faut savoir s’adapter à chaque enfant.

Quelques principes :

  • Préférer les formulations neutres, sans référence au passé, ni à l’imagination :
    • Extrémité basse : "pas de douleur" ou "pas mal du tout"
    • Extrémité haute : "douleur très forte" ou "très très mal"
  • Pendant l’explication, déplacer le curseur sur la réglette.

Avant de mesurer l’intensité de la douleur, vérifier que l’enfant a bien compris le principe. Pour les plus petits, on peut faire un test en faisant référence à un autre événement douloureux que l’enfant a déjà expérimenté : "La dernière prise de sang, ça t’a fait mal à combien ?", "Quant tu tombes, ça te fait mal à combien ?" 

Seuil de traitement : 3/10, la correspondance entre niveau d’EVA et intensité de douleur étant la suivante :

  • EVA entre 1 et 3 : douleur d’intensité légère
  • EVA entre 3 et 5 : douleur d’intensité modérée
  • EVA entre 5 et 7 : douleur intense
  • EVA supérieure à 7 : douleur très intense
Difficultés : entre 4 et 6 ans, les enfants situent souvent leur douleur aux extrémités (0 ou 10) de l’EVA. Dans ce cas, il est utile d’employer d’autres échelles d’évaluation, en particulier une échelle de visages. Si les résultats semblent toujours en contradiction avec le comportement, employer une échelle d’hétéro-évaluation.
Il peut être préférable chez les adolescents d’utiliser une EVA horizontale comme pour les adultes ou une échelle numérique simple.

Accueil | Contact | Mentions légales | Liens | Appels à projets