La douleur de l'enfant

Textes officiels Recommandations

Évaluation

Traitements et protocoles

Situations cliniques

Douleur des soins

Psychologie

Extrahospitalier

FAQ

Biopsie de peau

Extrait du livret "La douleur de l’enfant : stratégies soignantes de prévention et de prise en charge"

MÀJ : 20 avril 2010

Extrait du livret

Cliquer ici pour accéder à la version intégrale

La présence des lettres-pictogrammes renvoie aux "incontournables" de la prise en charge d’un soin douloureux, développés dans le chapitre des généralités du livret.



Biopsie de peau

C’est un geste rapide et simple mais douloureux.
Information et préparation de l’enfant
Technique
Pour avoir une profondeur d’anesthésie de 5 mm, la crème anesthésiante est appliquée 2 heures avant l’examen, sur la zone de la biopsie.
Il est nécessaire d’utiliser le MEOPA pour lever l’anxiété, le stress et la douleur, tout en accompagnant l’enfant par des méthodes de distraction, de relaxation ou des techniques hypnotiques. L’enfant étant plus détendu, le prélèvement est facilité.
Si l’enfant a moins de 3 mois, il est possible de lui donner une solution sucrée, associée à la succion d’une tétine, 2 min avant l’infiltration et de l’accompagner de techniques non médicamenteuses (chants, caresses, musique…).
Une infiltration d’anesthésique local peut être proposée selon la profondeur de la biopsie. Cette infiltration de la peau par Xylocaïne® à 1 ou 2 %, 3 à 5 min avant le geste est faite par l’opérateur. Pour tamponer l’acidité de la solution et diminuer la douleur créée par l’injection, il est possible d’ajouter 1 mL de bicarbonate de sodium à 42 ‰ dans 9 mL de Xylocaïne®.
Évaluation de la douleur du geste


Accueil | Contact | Mentions légales | Liens | Appels à projets